Interview de Mathieu Bolomey, coach en épanouissement sentimental et sexuel - @patrickjamesnc
Interviews 

Interview de Mathieu Bolomey, coach en épanouissement sentimental et sexuel

NordVPN banner 20 octobre

Partager cet article sur les réseaux sociaux:

[su_note note_color=”#f1f1b9″]Bonjour à tous!

Avant de commencer je voulais remercier Mathieu pour avoir répondu à ma requête d’interview malgré son planning chargé.
Je suis content de le voir intervenir dans cette série d’articles destinés à vous faire découvrir des personnes de milieu, d’activités et de passions différentes.

Si vous aussi vous désirez apparaître dans cette section, écrivez-moi!

[/su_note]

Découvrez, dans cette interview, Mathieu Bolomey, coach en épanouissement sentimental et sexuel en Suisse

Sommaire de l'article

 

Bonjour Mathieu ! Merci beaucoup d’avoir répondu favorablement à ma requête et apparaître sur mon blog ! Bienvenue ! Je suis vraiment très heureux de pouvoir en savoir plus sur toi!.
On se suit depuis un moment sur Instagram, mais peux-tu stp te présenter pour les lecteurs qui ne te connaissent pas?

 

Je suis Mathieu, coach complice.
J’adore l’art, la mode, les plaisirs de la table et garder mon âme d’enfant.
J’aime profondément les humains et nos interactions je me suis lancé dans le coaching pour accompagner mes client.e.s dans leur épanouissement relationnel (sentimental et sexuel).

Je les aides à attirer des relations saines et positives.

 

Tu es donc coach en épanouissement sentimental et sexuel, quel parcours-scolaire as-tu suivi  pour en arriver là ?

 

J’ai commencé par étudier le graphisme (CFC à Genève), j’ai enchaîné sur un Bachelor en communication avec à côté de ça des cours en marketing digital. Après quelques temps en agence ou je m’occupais des produits dérivés d’artistes, je suis parti à Paris monter mon premier projet pour le développement du street art.
En revenant je me suis formé à la Programmation Neuro Linguistique, au Success Factor Modeling et au coaching de vie.
La spécialisation vient de mes affinités et croyances personnelles. Je suis très curieux, je me documente beaucoup et la posture de coach permet d’accompagner efficacement dans ces thématiques.

 

Comment t’est venue l’envie de faire ce métier ?

 

J’ai toujours aimé les gens et aimé les aider à s’épanouir, à entretenir des relations épanouissantes. ça c’est vraiment révélé en 2014.

Je travaillais alors dans une startup, dans la vente d’art, et un de mes responsables m’a dit :
« Je sais ce qu’on t’a fait lire comme théorie sur la vente, c’est ennuyant à mourir, jette plutôt un œil à ça et surtout pratique ! »

C’était une pile de livre sur la séduction et les « Pick Up Artists ».
J’étais septique, je pensais tomber sur des espèces de grimoires obscures de la drague, pleins de formules toute faites. En réalité j’y ai trouvé des encouragements à être curieux et à me développer personnellement. On y parlait beaucoup de rapport à soi, de confiance en soi et de PNL (Programmation Neuro Linguistique). L’aspect séduction de ces livres ne correspondait pas vraiment à ma vision et est devenu très secondaire en fait. J’ai donc creusé du côté de la PNL et du coaching.

Je me suis formé et j’accompagne maintenant depuis 2 ans bientôt mes client.e.s vers une vie plus épanouie et des relations saines et positives.

 

Concrètement, que fais-tu ?

 

Ma vision c’est un monde où l’ensemble est constitué d’individus uniques ou authentiques.
Un monde où chacun.e peut vivre et s’approprier pleinement sa sensualité dans des relations saines et positives.

Le coaching part du principe que chaque être humain a en lui les réponses à ses questions. Mais elle/il a parfois besoin d’aide pour faire monter ces réponses à la surface !

Je suis donc garant du processus de coaching.

J’accompagne, j’écoute, j’inspire, j’encourage, je provoque, je titille, je félicite…
Je coache mes client.e.s de la manière qui leur convient le mieux et qui est la plus adaptée à leur situation.
Je pense que le mot clé est vraiment « accompagner », c’est aider les gens à faire ressortir ce qui est au fond d’eux et qu’elles/ils n’arrivent pas toujours à aller chercher pour débloquer une situation, installer de nouveaux comportements, évoluer.

 

 

Peux-tu nous donner ta journée type ? Comment se passe-t-elle ?

 

La journée type n’existe pas vraiment, les journées sont vraiment très variées.
Mon programme est flexible en fonction du nombre de client.e.s, des heures des rendez-vous, etc.
La constante absolue c’est que chaque soir je me fixe 5 objectifs SMART pour le lendemain.

 

Quelle est, selon toi, la qualité principale qu’il faut avoir dans ton métier ?

 

La flexibilité est très importante. Mais si je devais citer une seule qualité clé pour être coach c’est « l’écoute 5 sens ». La capacité à être vraiment présent pour la personne en face et à l’écouter avec tous nos sens.

 

Quels conseils pourrais-tu donner aux personnes qui aimeraient faire ce métier ?

 

Se former, et continuer à se former.
Le développement personnel est une série continue d’actions. Il faut apprécier le voyage et être prêt à apprendre tout le temps. En se formant on devient meilleur pour nos client.e.s mais surtout pour nous même et c’est vital d’être bien avec soi-même pour faire ce métier. Bien entendu il est très important de conserver un amour inconditionnel pour le genre humain et continuer de s’émerveiller de la vie !

 

 

Rentrons un peu plus dans le vif du sujet : Quelles sont les principaux thèmes/problèmes que les gens rencontrent au quotidien ?

 

Par rapport à mon coaching les cas les plus communs sont :

  • Gagner en confiance en soi / mieux se connaître et connaître son corps.
  • Sortir du célibat / Attirer des relations saines et positives
  • Reconnaître et éviter les relations toxiques

 

Est-ce toujours tabou ou les gens sont désormais plus ouverts, se confient et viennent plus facilement vers toi ?

 

Je pense que  les personnes qui viennent à moi savent qu’elles peuvent aborder ces sujets dans un cadre confidentiel et sans jugement. Globalement j’ai l’impression que le dialogue autour de ces thématiques évolue beaucoup et c’est vraiment génial ! Il reste encore du travail pour établir un dialogue positif et constructif entre chaque humain mais j’y crois fort !

 

Comment se passe généralement une séance avec toi?

 

Une fois encore ça va beaucoup dépendre du client.
La séance zéro sert à faire connaissance, à bien expliquer le coaching et établir  qu’un travail ensemble est possible avant d’établir un accord de fonctionnement.

Lors de la première séance on va donner une direction au coaching.
Pour le reste du processus, pour les séances « one shot » ou pour des prises de décisions « urgentes » c’est différent.

Dans ces cas là je vais vraiment être attentif à ce qui ressort et faire confiance au processus et guider pour maintenir le cap du coaching pour être parfaitement efficace. Comme je te le disais plus tôt : la flexibilité est au centre du coaching.

 

 

Tu as un super site internet. Peux-tu nous parler de sa mise en place ? Que contient-il ? As-tu déjà des évolutions de prévues ?

 

Merci beaucoup déjà !

Alors le principe de site est d’aider la personne à cibler ses besoins et ses attentes pour qu’elle reçoive uniquement les informations qui  lui correspondent.
Pour les évolutions prévues  il y a bien sur l’évolution du blog avec de nouveaux formats d’articles.
J’ai vraiment envie que ce site soit vivant et qu’il évolue au feedback des utilisateurs.

Je prépare à côté de ça une formation en ligne et un « bootcamp » ! #teasing

 

Parle-nous de ton aventure sur Instagram. Quand t’es-tu lancé, combien de post par semaine prépares-tu ? Quels sont les retours que tu obtiens ?

 

Alors j’ai commencé à être vraiment actif en 2015, je travaillais en agence de et mon compte insta était mon laboratoire pour tout ce qui était « growth hacking » et compagnie.

En 2017 j’ai créer un nouveau compte pour prendre un nouveau départ avec @tattooeddandy.

Depuis je l’utilise un peu à titre privé pour poster mes photos de shooting et d’événements mais aussi beaucoup (surtout) avec les stories pour parler de développement personnel,  d’épanouissement sentimental et sexuel et pour repartager du contenu artistique sur l’amour et le sexe positif.

Les posts ne sont plus très réguliers (environ une fois par semaine) mais je suis très présent tous les jours en stories.

 

Tu es très actif sur les stories Instagram. As-tu des conseils pour ceux qui, comme moi, ont du mal à franchir le cap et être actif en story ?

 

En fait c’est un support que j’adore parce que je m’y sens beaucoup plus proche de mes abonnés que sur le feed. C’est plus franc, plus brut, plus spontané et j’adore cette proximité qui permet d’avoir des dialogues hyper enrichissants.

En soit plus ça va et moins je prends de plaisir dans l’utilisation « hardcore » et intense des réseaux sociaux  du coup je reviens à la dimension sociale d’Instagram que je retrouve principalement dans les stories.

J’ai pas réellement de conseil pour être actif en story, en fait je pense que chacun doit trouver le support, le format, le réseau avec lequel tu  se sens bien et pour lequel la création de contenu est relativement naturelle. (Et la plus adaptée à ton message)

 

Quels sont tes loisirs ou qu’aimes-tu faire en dehors de ton travail ?

 

Le basket, le MMA (que j’ai pas pratiqué depuis un bon moment d’ailleurs), je lis également beaucoup et je suis passionné d’art et de culture. J’aime aller à des événements, des expositions, des défilés ou des spectacles.

 

Ton portrait chinois:

Si tu étais un fruit, tu serais un ananas

Si tu étais une plante, tu serais un érable (j’en ai un dans mon jardin qui a été planté pour ma naissance)

Si tu étais un animal, tu serais un ours

Si tu étais une couleur, tu serais orange

Si tu étais un objet high-teh, tu serais un smartphone (c’est terrible rien d’autre me viens… accro ?)

Si tu étais une chanson, tu serais Fred Buscaglione – Lo Stregone (c’est mon son du moment mais si tu me redemandes dans 3 semaines ça sera sûrement autre chose)

Si tu étais une célébrité, tu serais Drake

Si tu étais un film, tu serais Matrix

Si tu étais un écrivain, tu serais Bernard Werber

Si tu étais une boisson, tu serais une bière

Si tu étais un plat, tu serais des fajitas

 

As-tu une citation que tu aimes particulièrement et pourquoi ?

 

« Tu es la moyenne des 5 personnes que tu côtoies le plus. »

Je la trouve particulièrement forte et elle pousse à réfléchir.

 

 

L’interview arrive à sa fin, encore merci à Mathieu d’avoir joué le jeu des questions / réponses!

 

Vous pouvez le retrouver sur internet :

Sur son site internet : coachcomplice.com
Sur Instagram : @tattooeddandy
Sur Facebook : Le complice (/leCoachComplice)
Par e-mail : [email protected]

 

N’hésitez pas à réagir en commentaire, je suis sûr que Mathieu pourra répondre aux questions 🙂

N’oubliez pas de me faire vos retours et bien sûr à me rejoindre sur les réseaux sociaux!

Merci de m’avoir lu, à très vite pour un nouvel article!

– Patrick –

 

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux:
Partager cet article sur les réseaux sociaux et aider le blog:

A lire également:

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x